On my mind~

Occupations digitales solitaires

Ce titre peut prêter à sourire… ou bien ai-je l’esprit mal tourné ? Anyway… Vous le savez je suis partie en Nouvelle-Zélande en solo et vous m’avez souvent demandé si ce n’était pas trop… ennuyeux. Quand je n’étais pas entrain de me sociabiliser et pendant les longues soirées d’hiver, j’ai profité de ma solitude pour… m’instruire (plutôt que de scroller bêtement tous mes feeds) !

L’internet a pour avantage d’être une source inépuisable d’informations en tout genre, accessibles (presque) partout, tout le temps ! J’aimerai partager avec vous ma sélection d’occupations (qui tournent autour de mes propres centres d’intérêts évidemment) qui vous donneront peut-être des idées pour les dernières semaines de confinement à venir. En espérant que cela vous permette de limiter les médias classiques hyper-anxiogènes en cette période, et peut-être aussi de vous ouvrir à de nouveaux sujets !

1.FÉMINISME, ANTISEXIME & ANTIPATRIARCAT

Toutes plus puissantes les uns que les autres, les initiatives féministes ont fleuries sur la toile ces dernières années. Alors pour se sentir plus badass que jamais je recommande fortement à quiconque (ladies and gents) de follow sur Instagram ces chouchous ultra-empowering : @wondher @pepitesexiste @punchlinettes @combatdesfemmes @reponse.a.tout @noustoutes @limportante.fr.

Pour celles qui ont en marre de se faire importuner dans la rue, je vous conseille un bouquin pour améliorer votre répondant face à ces situations : “Non c’est non – Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire (d’Irène Zeilinger)”. Il y en a un tas d’autres qui sont sortis ces derniers mois, je vous encourage à les dévorer sans modération.

Ensuite il y a les (essentiels) dénonciateurs :
1. des violences verbales et physiques faites aux femmes : @balancetonuterus @collages_feministes_stras @paye_ton_mansplaining @dans_la_bouche_dune_fille
2. de la charge mentale : @taspensea
3. de la charge maternelle : @bordeldemeres.
Ces comptes m’ont ouvert les yeux sur un tas de situations qu’on pense “ordinaires” mais qui n’ont -plus que jamais- aucun lieu d’être.

Aujourd’hui les règles sont toujours scandaleusement tabou, en occident et encore plus en orient et dans les pays en voie de développement. Une série documentaire Netflix “Les règles de notre liberté” parle de ses tabous, notamment en Inde. Le fameux @spmtamere est quant à lui le plus réconfortant de tous les comptes quand t’es en PLS menstruelle.

Enfin, l’éducation sexuelle a quant à elle quelques progrès à faire pour être parfaitement égalitaire, c’est ce que dénoncent entre-autre @tasjoui et @jemenbatsleclito. Une série documentaire sur Netflix parle des tendances à travers le monde : « Sex & love around the world ».

Et puis sinon, c’est plus léger : vous pouvez aussi binge-watcher tous les sketchs de l’incroyable Blanche Gardin ♥



2. NUTRITION & CUISINE

Il y a trois ans j’ai lu deux livres qui ont accéléré ma prise de conscience sur notre alimentation “toxique” : “Et si on arrêtait un peu de manger de temps en temps ?” de Bernard Clavière et “EAT” de Gilles Lartigot. Sans en connaître le nom et bien avant l’effet de “mode” je pratiquais déjà quotidiennement le jeûne intermittent. Je fais aussi des monodiètes pommes pour détoxifier le corps au moins 2 fois par an (et c’est pas du luxe). Un reportage précieux sur le jeûne diffusé par ARTE est disponible gratuitement. Il vient éclairer cette pratique vue comme marginale et extrémiste, alors qu’elle est pratiquée depuis la nuit des temps (enfin presque). Le jeûne permet à ton corps de faire une pause pour s’auto-nettoyer et éliminer les toxines. C’est comme ta sieste du dimanche après-midi pour récupérer de ton intense semaine de travail (ou de ta cuite de la veille). S’il n’est pas promu aujourd’hui c’est parce-qu’il n’est lucratif pour aucune industrie de notre économie ultra-capitaliste (coucou les lobbies pharmaceutique et agroalimentaires).

Pour comprendre les bases de la nutrition, et donc ce qui est toxique dans notre alimentation industrielle, une de mes premières références a été Elodie Leclercq. Les classiques longs métrages “Supersize me” et “Fat, sick and nearly dead” sont incontournables. Un compte Instagram qui vulgarise parfaitement la composition toxique de nos aliments industriels : @sucrezvosfraises. (D’ailleurs #truestory je me suis toujours demandée pourquoi on sucrait les fruits, les compotes, les confitures, alors qu’ils sont déjà sucrés de base.). Autre personnalité qui m’a beaucoup aidé, @DrBonneBouffe et ses deux bouquins, notamment celui qui promeut la detox du sucre, pour ma part.

Si comme moi vous n’avez aucune notion de cuisine, voilà mes deux indispensables références sur lesquelles je vais piocher des recettes : @adelinecuisine @lescookines. Cela fait de nombreuses années que je suis ces deux blogueuses strasbourgeoises. Elles sont d’ailleurs toutes deux engagées dans le zéro-déchet et le consommer local. Justement parlons-en…

3. ÉCOLOGIE & MINIMALISME

La nourriture dite toxique dont je parlais plus haut, en plus d’être nocive pour la santé est aussi en partie responsable du désastre écologique. Tout le monde devrait voir le documentaire « Cowspiracy » (Netflix), qui dénonce l’agriculture et l’élevage intensifs, ou encore les vidéos de l’association L214 éthique et animaux.

La consomption de notre planète est aussi liée à la surconsommation de biens en tous genre ; nouvelles technologies, électroménager, vêtements. Pour comprendre comment la société du prêt-à-jeter est née et s’est ancrée dans notre société, (re)regardez l’incontournable documentaire d’ARTE sur l’obsolescence programmée.

Pour adopter un mode de vie plus responsable, @Çacommenceparmoi est une belle manne de ressources alternatives dans tous les domaines. Suivez la page Facebook pour découvrir une nouvelle astuce par jour et écoutez les podcasts pendant que vous faites la cuisine, le ménage ou du sport. « Sustainable » (Netflix) et « Demain » sont quant à eux deux documentaires porteurs d’espoir et d’alternatives.

Si vous souhaitez vous lancer dans la fabrication de produits ménagers ou cosmétiques maison, vous trouverez des recettes facilement sur le net, sur les sites des associations Zéro déchet ou encore la strasbourgeoise @madame.zero. Cette nouvelle habitude vous permettra d’éviter d’ingurgiter des perturbateurs endocriniens et l’occasion de réutiliser vos contenants plutôt que d’acheter des flacons de plastique jetable.

Parlons aussi minimalisme. Ayant vécu 10 mois en van en NZ, j’ai appris à ne vivre qu’avec le strict nécessaire et je vous assure qu’il y a besoin de beaucoup moins de choses qu’on le pense. Pour se familiariser avec le concept, il y a l’incontournable série Netflix « L’art du rangement avec Marie Kondo », « Minimalism », et pourquoi pas « Tiny house nation ».

Enfin, la méthode “bisou” permet d’éviter la consommation compulsive et excessive et nous apprend à réfléchir chaque achat… à 5 fois.

L’écologie c’est pas un truc de bobo, c’est notre avenir à tous qui est en jeu. Tout le monde à son échelle peut réaliser de petites actions. Je vous donne d’ailleurs des tips dans mes 2 articles sur le voyage zéro-déchet pour éviter le plastique entre autre.

Et pour changer de Netflix, jetez un œil à imagoTV, c’est gratuit, instructif et responsable.

J’ai appris énormément grâce à tous ces contenus, vraiment. Ils sont d’utilité publique : tout le monde devrait les lire ! Bref, quelque-soit le sujet parmi ceux abordés ici, n’oubliez jamais que personne n’est parfait mais chacun peut faire sa part. Alors je vous dis à bientôt pour construire ensemble un monde meilleur ♥

BONUS ! Hop, pour finir, une liste de comptes Instagram pour se détendre le bulbe après avoir ingurgité toutes les infos précédentes 😉 lesneonogismes – @jaipenseauntruc – @putain_ils_ont_ose – @bamlarencontre – @jetagcajedisrien – @morgane.moreira


Un commentaire

  • Annalena

    Très intéressant ton article ! Je connais quelques uns des comptes de la première partie, je vais regarder les autres.
    Merci pour ces prises de consciences nécessaires qui me font me poser des questions.
    Je tenterai bien un jour la cure de pomme… Faudra que tu me donnes des tips !

    Allez je me notes toutes ces références et je vais m’y mettre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *