Welcome to NZ!

#DAY3 | Formalités

A peine arrivée, c’est la course aux démarches administratives : SIM, banque, IRD. Heureusement, le système néo-zélandais est bien rodé pour cela ! N’importe quel français sera impressionné par la simplicité qui règne ici.

SIM

J’ai opté pour l’opérateur Spark et un forfait prepaid pour débuter, les packages classiques (avec beaucoup de data comme on aime !) étant relativement onéreux. Un des avantages de Spark est la possibilité de bénéficier d’1Go de Wifi gratuit par jour à proximité de cabines téléphoniques réaménagées par l’opérateur en hotspots. Voilà une idée ingénieuse et une belle opportunité de communication pour Spark, partout dans le pays.

BANQUE FR

Avant de partir, j’ai opté pour une Mastercard Gold et bénéficie du contrat Abroad du Crédit Mutuel qui me permet d’avoir des frais réduits lors de retraits et virements. C’est toujours ça de pris !

J’ai également commandé des devises auprès de Travelex, deux semaines avant mon départ. La démarche est simple et rapide. Il n’y a pas de frais et le taux de change est fixe (c’est d’ailleurs parfois plus intéressant qu’un taux plus avantageux mais des frais élevés !). J’ai donc retiré $800 à l’aéroport Paris CDG avant de décoller pour la NZ, histoire de pouvoir vivre tranquillement avant d’avoir un compte en banque fonctionnel dans mon pays d’accueil.

BANQUE NZ

J’ai choisi la banque ANZ, qui est la plus importante en NZ et intéressante en terme de services. J’ai eu la chance d’avoir un rendez-vous rapidement, 3 jours. Ce qui n’est plus le cas actuellement car c’est le rush d’arrivée de PVTistes. J’ai souscrit à un go account et un online account avec une carte VISA à $10 l’année. La bonne surprise fut l’application smartphone très bien développée qui permet par exemple de faire des virements entre amis très facilement. Une trentaine de minutes plus tard, et finalement très peu de paperasse, tout est opérationnel !

Je me suis empressé de faire un virement depuis mon compte français grâce au site transferwise. Les frais sont bien moins élevés que ceux des banques françaises, et le transfert super rapide, au maximum 48h !

IRD (Inland Revenue Department number)

La demande s’effectue en ligne sur le site gouvernemental via un formulaire. Rempli en 5 minutes chrono, j’ai reçu mon numéro en un peu plus de 24h. Ce numéro est à communiquer aux employeurs qui sont tenus de nous déclarer.

Une fois les formalités accomplies, me voilà soulagée et prête à me projeter dans de futures aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *